Une célèbre formule résume la première grande tragédie de Racine : Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector, qui est mort. Mais pour la jeune metteuse Léna Paugam, Andromaque n’est pas une pièce d’amour, ni un entrelacs de désirs non réciproques. Il s’agit en fait de la puissance du désir qui prend l’apparence de l’amour. On pourrait même la qualifier de théâtre de la violence, tant il est fait usage de la force dans les situations amoureuses. Il n’y a aucun temps mort, les enjeux évoluent constamment et il n’y est question que de manipulation, duplicité, mensonge et détournement. Léna Paugam, dans le rôle-titre, campe une Andromaque magnifique et puissante, refusant le poids du leg. A ses côtés, les autres personnages révèlent, avec une justesse infinie, les enjeux de la tragédie et la folie des passions.

Léna Paugam est à retrouver cette saison dans le cadre du cycle Auteurs en Scène avec Ode maritime de Fernando Pessoa.

En savoir +

Distribution

Texte Jean Racine

Textes additionnels Léna Paugam

Mise en scène, dramaturgie Léna Paugam

Avec Ariane Blaise, Agathe Bosch,Romain Gillot, Basile Lacoeuilhe, Ghislain Lemaire, Léna Paugam, Chloé Ploton, Loïc Renard

Assistanat à la mise en scène, dramaturgie Carla Azoulay-Zerah

Scénographie Léna Paugam assistée par Léa Gadbois-Lamer

Création lumières Jennifer Montesantos

Son Félix Philippe

Création costumes Léa Gadbois-Lamer assistée par Eloïse Simonis

Régie générale Joshua Lelievre-Deslandes

Léna Paugam est à retrouver cette saison dans le cadre du cycle Auteurs en Scène avec Ode maritime de Fernando Pessoa.

Crédits

© Pauline Le Goff