L’ensemble Du Souffle à l’Archet construit son travail autour du lien étroit entre la voix et la viole de gambe, s’appuyant sur la grande éloquence de ces deux instruments. Il faut dire qu’à l’époque baroque, la viole se targuait d’imiter la voix à la perfection. Pas étonnant donc que l’Europe entière ait longtemps développé une écriture qui les unisse. Dans ce registre, l’Allemagne du 17e siècle, bercée par la tradition luthérienne, a vu naître de grandes œuvres, mettant en musique des textes à caractère sacré. Ici, dans un concert entièrement germanique, l’ensemble interprète des pièces majeures de Johann Christoph Bach, Heinrich Schutz ou Franz Tunder, mais il propose aussi un cheminement nouveau dans l’univers baroque allemand, explorant des œuvres sacrées de compositeurs plus méconnus, mais non moins talentueux, tels que Geist, Schein et Funck.

Entre douleur et réconfort, airs joyeux ou tourmentés, Du Souffle à l’Archet nous offre, dans le cadre des Jours Baroques, un programme des plus raffinés.

Distribution

Contre-ténor Nicolas Kuntzelmann

Viole de gambe Pauline Chiama, Nathan Gaillard, Layal Ramadan, Marianne Muller

Crédits

©dorine-lepeltier

À découvrir aussi