Dans une vallée du Caucase, après la guerre, deux villages se réunissent pour tenter de régler un litige territorial. Pour les y aider, la célèbre Arcadia Tscheidsé les invite à écouter et improviser, sous sa conduite, un conte qui symbolise leur propre vie : l’histoire de Groucha Vachnazé, fille de cuisine au palais du Gouverneur. Lors d’une révolution, Groucha sauve le fils du gouverneur, un bébé abandonné dans la tourmente. Elle le cache et l’élève pendant deux ans au péril de sa vie, jusqu’au retour de la mère naturelle qui deux ans plus tard revendique l’enfant. Qui est la vraie mère de l’enfant ? Qui jugera le cas ? On entre alors dans l’histoire d’Azdak, un gueux, devenu juge pendant la révolution. Azdak, un révolutionnaire déçu qui joue un gueux, comme dans Shakespeare les sages jouent les fous. Azdak le déçu qui ne décevra pas.

Les 10 comédiens et comédiennes, le musicien, le régisseur et la vidéaste sont au coeur du projet de cette pièce de troupe. Ils donnent vie aux paysans, ouvriers, soldats, qui eux-mêmes donnent vie aux 70 personnages de l’histoire du Cercle de Craie Caucasien. Ils entrent dans l’épopée de Groucha puis d’Azdac. Tantôt acteurs, tantôt spectateurs, ils construisent sous le regard des uns et des autres, le conte qui symbolise leur propre existence.

« Redoutable est la tentation d’être bon » BERTOLT BRECHT

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle

En savoir + :