Des Leçons de Ténèbres de François Couperin, motets à voix seules crées pour les dames de l’abbaye de Longchamp en 1714, on ne conserve que les trois Leçons pour le Mercredi saint. Celle à deux voix trouvera ici son incarnation, attestant de la virtuosité vocale et de la maîtrise musicale des interprètes. Quant à celles de Marc-Antoine Charpentier, composées dans les années 1670-1690, elles figurent parmi les meilleures compositions du genre. Écrites pour les liturgies de la semaine sainte, dans la tradition catholique elles symbolisent la solitude du Christ abandonné par ses apôtres. Report oblige, nous ferons un saut temporel en ce mois d’octobre. Nul doute que Suonare e Cantare aux violons magnifiques, aux flûtes si tendres, au continuo d’une extrême richesse et aux voix chatoyantes saura créer une atmosphère propice à ces œuvres où cohabitent ferveur religieuse et douceur.

En savoir +

Distribution

Magali Léger, Élodie Fonnard Sopranes

Nicolas Kuntzelmann Alto

Olivier Briand, Bérangère Maillard Violon

Jean Gaillard, Victoire Fellonneau Flûtes à bec

Nathan Gaillard Viole de gambe

Julie Blais Orgue