Meridan, Yucatan, Mexique, jour de la fête des morts.

Pour Dulce qui a 15 ans aujourd’hui, pour Saïd-Emmanuel, dit Ayam, son frère, et pour Enrique, son fiancé, ce jour est très important. Ayam et Dulce gagnent leur vie en dansant dans la rue pour les touristes. Tous les trois sont des descendants des Mayas.

Ce soir, en ville, la fête bat son plein. Mais Dulce a disparu et son frère la cherche désespérément. Ayam, Dulce et Enrique racontent le fil de cette journée.

Pour cette nouvelle création, Cécile Tournesol poursuit son compagnonnage avec Luc Tartar et son questionnement sur l’adolescence. Une histoire comme toujours singulière mais qui soulève une question universelle : quelles perspectives pour les enfants des milieux populaires ? Être adolescent au XXIe siècle, au Mexique ou ailleurs, dans ce monde multiculturel en proie à bien des violences, c’est « marcher sur la queue du jaguar ». L’expression est mexicaine. Elle dit bien comment le tragique de l’existence nous rattrape vite. Heureusement, il y a l’amour, l’amitié, la musique, la danse… ayaM est avant tout un hymne à la vie.

En savoir +

 

Distribution

Luc Tartar Texte

Cécile Tournesol Mise en scène

Avec Françoise Cousin (Dulce), Geoffrey Dahm (ayaM) , Olivier Pilloni (Enrique)

Daniel Duchowney, Florent Manneveau, Clément Robin Musiciens

Bruno Collet Scénographie

Fred Bures Vidéo

Patrice Le Cadre Lumières

Philippe Varache Costumes

Production

Écrit dans le cadre du dispositif Partir en Écriture 2012-2013 du Théâtre de la Tête Noire de Saran – Éditions Lansman 
L’art mobile est conventionné par la région Île-de-France, le département de l’Essonne et la ville de Sainte-Geneviève-des-Bois 

Partenaires : Espace Culturel Boris Vian – Les Ulis (91), Théâtre Eurydice TE’S – Plaisir (78), Les Bords de Scènes – Grand-Orly Seine Bièvre

Crédits

Crédits photo : Kévin Deviercy