Le music-hall idéal des 26000 couverts, humour décalé, théâtre déjanté.

Un pied dehors, un pied dedans, un jour en rue, un jour en salle, les 26000 couverts tracent depuis une vingtaine d’années un itinéraire artistique singulier. Chorégraphies bancales, trapézistes sans trapèze, cartons d’emballage formant une chorale désopilante, domptage de tente… Les 26000 créent un spectacle à rire aux larmes dans une ambiance oscillant entre musique rock, satire, burlesque poétique et dévastateur. L’objectif ? Rire de tout et de rien. Un cabaret idéal de loufoquerie proche de la perfection ! Inventif et sensible, culminant dans un final de comédie musicale destiné à devenir un moment d’anthologie, L’Idéal Club n’a pas d’équivalent. Les dix dernières minutes appartiennent, tous styles confondus, à ce que l’on a vu et entendu de plus poilant ces dernières années. L’Idéal Club, c’est juste pour se faire du bien. Tout s’écroule ? Rions !

 

En savoir +
Facebook
Instagram

Distribution

Ecriture collective sous la direction de Philippe Nicolle

Philippe Nicolle – Mise en scène

Avec
Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Sébastien Bacquias, Servane Deschamps, Aymeric Descharrières, Olivier Dureuil, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Daniel Scalliet.

Daniel Scalliet – Régie générale
Anthony Dascola – Son
Thomas Parizet – Lumière
Michel Mugnier et Laurence Rossignol – Plateau 
Sarah Douhaire – Assistanat à la mise en scène
Michel Mugnier avec le soutien d’Alexandre Diaz et de Noémie Sauve – Décor 
Laurence Rossignol et Sophie Deck avec le soutien de Camille Perreau – Costumes 
Lise Le Joncour – Coordination 
Marion Godey assistée de Catherine Euvrard – Administration 
Claire Lacroix – Production / diffusion

Production

Cie 26000 Couverts

Coproductions : l’Atelier 231, Sotteville-les-Rouen (76) – le Parapluie, Aurillac (15) – le Channel Scène nationale de Calais (62) – Chalon dans la Rue, Chalon sur Saône (71) – les Ateliers Frappaz, Villeurbanne (69)

Partenaires

Avec le soutien du Ministère de la Culture, de la Drac Bourgogne, de la Ville de Dijon, du Conseil Régional de Bourgogne, de l’Adami ainsi que de la Spedidam.