À l’origine, le poème d’Homère, L’Odyssée, et la guerre de Troie. Puis l’alexandrin de Racine pour mettre en scène les personnages du mythe. Enfin, une question : comment la tragédie racinienne peut-elle permettre de bousculer une vision contemporaine du monde,  des ordres établis, des certitudes, à partir du désir de chacun ?

On a coutume de lire Andromaque comme une pièce d’amour. On la résume fréquemment comme un entrelacs de désirs non réciproques : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort. On ne parlera pas ici d’amour mais de la puissance du désir qui prend l’apparence de l’amour.

Hermione, Oreste et Pyrrhus sont les héritiers de l’histoire de leurs parents. Quel est le poids du leg ? Comment tuer le passé pour écrire son histoire ? Pyrrhus est assassiné aussi bien pour l’amour d’Andromaque que pour l’amour d’une idée. Contre la loi du Père, des pères, contre l’idéologie des systèmes du passé jamais remise en question. L’instant opportun d’Andromaque est celui d’une crise politique où se décide l’insoumission à l’ordre ancien, où se revendique la liberté d’écrire une histoire nouvelle.

 

La compagnie Alexandre et Léna Paugam seront en résidence de création aux Bords de Scènes durant la saison 20-21.

En savoir +

Distribution

Texte original de  Jean RACINE

Lena PAUGAM – Mise en scène  
Carla AZOULAY-ZERAH – Assistanat à la mise en scène, à la dramaturgie 
Olivier BRICHET – Scénographie 
Jennifer MONTESANTOS – Création lumières
Félix Philippe – Création sonore 
Léa GADEBOIS-LAMER – Création costumes 

Avec
Ariane BLAISE, Agathe BOSCH, Romain GILLOT, David HOURI, Basile LACOEUILHE, Ghislain LEMAIRE, Lena PAUGAM, Edith PROUST

Production

Production : Compagnie Alexandre
Coproducteurs : La Passerelle – scène nationale de Saint-Brieuc, Théâtre National de Bretagne – centre dramatique national de Rennes, Théâtre de Lorient –
centre dramatique national de Lorient, L’Archipel, pôle d’action culturelle Fouesnant-les Glénan, le Quartz – scène nationale de Brest, le Moulin du Roc – scène nationale de Niort, Le Théâtre de Rungis.
Soutiens : Les Bords de scène, Adami, Spedidam, Centquatre-Paris.

Crédits

Crédits photo : Isabelle Vaillant

Partenaires

Partenaires : Ville de Saint-Brieuc, Conseil départemental des Côtes d’Armor, Région Bretagne.
Ce spectacle bénéficie d’une aide à la production du Ministère de la Culture : Drac de Bretagne et DGCA.