André Masson, commissaire-priseur dans la célèbre maison de ventes Scottie’s, reçoit un jour un courrier selon lequel une toile d’Egon Schiele aurait été découverte à Mulhouse chez un jeune ouvrier. Très sceptique, il se rend sur place et doit se rendre à l’évidence : l’œuvre est authentique.

ET PLUS SI AFFINITÉS ?

PAS DE VAGUES

L’ANTILOPE D’OR, LA RENARDE ET LE LIÈVRE