C’est une histoire qui commence en pleine guerre froide, en 1964, quand dix musiciens maliens débarquent dans La Havane de Castro pour y étudier la musique. En brassant les sonorités ils deviennent le premier groupe afro-cubain de l’histoire : les Maravillas de Mali.