Au bord d’une route de campagne, un matin d’été, trois jeunes filles en robes rouges fouillent une montagne de lettres déposées là, pour elles. Il y en a de tout le monde, sauf d’Éléna, leur meilleure amie, la quatrième de la bande, qui reste muette pour une raison qu’elles ne s’expliquent pas. Il y a forcément une lettre d’elle, il faut la trouver.

Au fil de leurs recherches, elles nous livrent à petits pas les mots de tout un village qui dit au revoir : ceux d’un petit frère qui n’est pas encore né et qui déborde de questions, d’un grand-papa déjà au ciel, les mots secrets qu’on aime lire et relire encore, les mots qui protestent, les mots fluos qui explosent d’amour…
Et vient le moment où elles ont fait suffisamment de place pour qu’elle arrive, cette lettre d’Éléna, qui réussit à dire adieu.
Comment dire au revoir à ceux qu’on aime ? Cette pièce sur la résilience aborde en mots délicats et en gestuelle toute une palette de sentiments, de beauté et d’innocence.

En savoir + : Compagnie La Parenthèse

Distribution

 

 

 

Texte : Érika Tremblay-Roy

Chorégraphie : Christophe Garcia

Mise en scène : Christophe Garcia et Érika Tremblay-Roy

Musique : Ariane Bisson McLernon, d’après l’oeuvre de F. Schubert

Scénographie : Richard Morin

Lumières : Andréanne Deschênes

Costumes : Pascale Guene

Interprétation : Marion Baudinaud, Alex-Ann Boucher et Nina-Morgane Madelaine

 

 

 

 

 

 

Crédits

©Jean Charles Verchère