Un couple sur le parking d’un restaurant de province. Elle, Andrea, mère célibataire, est préparatrice en pharmacie. Son amant, Boris, patron d’une entreprise de miroiterie, l’emmène au restaurant. Mais il lui avoue que l’endroit lui a été conseillé par sa femme. Bella Figura explore la soirée consécutive à cette faute originelle. Au même endroit, surviendra un autre couple. On apprendra vite qu’un lien inopportun l’unit au premier. Yasmina Reza explique : « Je n’ai jamais raconté d’histoires dans mes pièces, et on ne sera pas surpris qu’il en aille encore ainsi. À moins qu’on ne considère comme une histoire la matière stagnante et houleuse de la vie. » Elle signe ici la mise en scène d’un quintette avec non-dits et lente déflagration, tableau moqueur d’un monde dont les fondements s’effritent, où chacun fait « bonne figure » tant qu’il peut.

Distribution

Texte et mise en scène : Yasmina Reza
Avec : Emmanuelle Devos, Camille Japy, Louis Do de Lencquesaing, Micha Lescot, Josiane Stoléru
Décor : Jacques Gabel
Lumières : Roberto Venturi
Costumes : Marie La Rocca
Coiffure et maquillage : Cécile Kretschmar
Son : Bernard Vallery
Musique : Nathan Zanagar
Vidéos : Les Dronographes
Collaboration artistique : Valérie Nègre, Sophie Bricaire

Production

production Les Petites Heures, coproduction Théâtre du Rond-Point, Théâtre de Namur, Théâtre national de Nice, Théâtre Liberté / Toulon, Théâtre des Sablons / Neuilly-sur-Seine, création du spectacle le 12 janvier 2017 au Théâtre Liberté / Toulon, la pièce est publiée aux éditions Flammarion.

Crédits

Pascal Victor