Edward Bernays, neveu de Freud, invente dans les années 20 à New York des méthodes de manipulation des masses sans précédent. Au nom de la Démocratie US, il met au point « la fabrication du consentement » et vend indifféremment savons, Présidents, cigarettes et coups d’Etat. En réalité, Eddie ne VEND pas : il fait en sorte que les gens ACHÈTENT. Eddie a compris très tôt ce qui fait courir les Hommes, les pulsions profondes qui sont les vrais moteurs de leurs actions. Il sait où appuyer, quels leviers actionner, quelles cloches faire sonner ; le citoyen devient un consommateur docile qui achète, vote, part à la guerre – librement – croit-il. Goebbels lui-même s’inspire de ses méthodes… Eddie meurt paisiblement à 103 ans en 1995 ; son système, toujours plus perfectionné, a transformé le monde. Une traversée épique à l’humour impitoyable de la vie et de l’œuvre d’un des hommes les plus influents du XXème siècle qui interroge la Démocratie à l’ère du Big Data et de l’hypercommunication.

En savoir +  idiomecanictheatre.fr

Distribution

Julie Timmerman I Texte, Mise en scène

Avec Anne Cantineau, Mathieu Desfemmes, Julie Timmerman, Jean-Baptiste Verquin

Pauline Thimonnier I Dramaturgie

Charlotte Villermet I Scénographie

Philippe Sazerat I Lumières

Dominique Rocher I Costumes

Vincent Artaud I Musique

Claire Chaineaux I Assistante mise en scène

Production

Production : Idiomécanic Théâtre. Avec le soutien du Théâtre des Quartiers d’Ivry / Centre Dramatique National du Val-de-Marne, des Théâtrales Charles Dullin édition 2016, du Théâtre d’Ivry Antoine Vitez. Coproduction Ville d’Orly – Centre culturel Aragon Triolet, Fontenay en Scènes / Fontenay-sous-Bois, Théâtre des 2 Rives de Charenton-le-Pont et le Théâtre de la Reine Blanche. Avec le soutien de la Drac d’Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication, de l’Adami, de la Spedidam, du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création, et de la Ville de Paris. Coréalisation Théâtre de l’Opprimé et Gare au Théâtre Résidence de création à Lilas en Scène

Crédits

Un Démocrate © Philippe Rocher |