Après la création de Somnium en 2015, Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman continuent d’explorer ce trio singulier qu’ils forment avec une roue Cyr. Leur approche en duo mêlant portés, chorégraphie, manipulation, antipodisme fait de la roue Cyr un enjeu de territoire, un jeu archaïque marqué par une circularité implacable. Jouant de leurs similarités comme de leurs différences, les deux artistes partagent leurs interrogations sur la religion, le paganisme, la multi culturalité, l’identité et le double. Avec Santa Madera, ils déclinent une relation faite de violence, de pardon, de complicité et de tolérance, à l’image de ces rituels anciens convoquant l’invisible. Santa Madera, bois sacré en espagnol, prend sa source en Amérique du Sud, chez les peuples indigènes qui, à l’occasion de fêtes populaires, rituels et cérémonies spirituelles, utilisaient un bois sacré, le Palo Santo, pour chasser les mauvais esprits comme pour célébrer les liens fraternels unissant leur communauté. Cette valse à trois corps laisse au sol une cartographie imaginaire : lignes tracées par la roue, les empreintes de mains et de pieds. Une chorégraphie au paysage sonore inédit, savant mélange des bruissements de la roue Cyr et d’enregistrements évoquant le Chili, le Costa Rica, l’Italie et la France.

En savoir + mpta.fr

Distribution

Juan Ignacio Tula, Stefan Kinsman I Conception

Avec Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman

Mathurin Bolze, Séverine Chavrier I Regards extérieurs

Gildas Céleste – Son Jérémie Cusenier I Lumières

Fabrice Ilia Leroy I Costumes

 

Production

Production : Compagnie les mains les pieds et la tête aussi – Lyon. Coproduction et résidences : Le Sirque, Pôle National Cirque de Nexon Nouvelle Aquitaine, Houdremont, scène conventionnée – La Courneuve, MA scène Nationale – Pays de Montbéliard, Archaos, Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée en partenariat avec le, Théâtre du Bois de l’Aune – Aix en Provence, Théâtre La Passerelle – Scène nationale de Gap et des Alpes du sud. Le département de la Seine Saint Denis a soutenu la création de cette oeuvre. La compagnie est conventionnée par la DRAC et la Région Auvergne Rhône Alpes.

Crédits

Santa Madera © Christophe Raynaud de Lage