De Marin Marais à François Couperin

 

C’est à Monsieur de Sainte Colombe, compositeur atypique et loin des dogmes que l’on doit la contribution de deux grands musiciens, Marin Marais et François Couperin, au genre de la suite de danses. Le premier écrivit pour la viole, le second pour le clavecin. Écritures proches mais singulières, on reconnait le style de chacun d’eux dès que sonnent à nos oreilles les premières mesures ; mais ce qui unit leurs oeuvres est incontestablement l’élégance, dans son intériorité jusque dans sa vivacité fougueuse.

En savoir + mariannemuller.fr

Distribution

Marianne Muller, Emily Audouin Basse de viole

Violaine Cochard Clavecin

Crédits

Amore Inferno © Suonare e cantare