Les Bords de Scènes, c’est 5 salles de spectacles et 3 salles de cinémas sur 4 villes : Juvisy-sur-Orge, Athis-Mons, Morangis et Paray-Veille-Poste (uniquement pour le cinéma).

Les Bords de Scènes, c’est une structure proposant une programmation de spectacles vivants pluridisciplinaires – théâtre, musique, danse, cirque, arts de la rue, jeune public, stages et ateliers de pratique artistique ; ainsi qu’une programmation cinématographique régulière et équilibrée dans les salles dédiées et labellisées Art et Essai – Jeune Public.

Le Centre Culturel des Portes de l’Essonne et le Service de la Coordination Culturelle de la Communauté d’Agglomération Les Portes de l’Essonne (devenu depuis l’Etablissement Public Territorial Grand-Orly Seine Bièvre du Grand Paris) ont rapproché leurs compétences pour former l’Établissement Public à caractère Industriel et Commercial : LES BORDS DE SCÈNES.

EDITOS SAISON 16-17

Bruno Bossard
Directeur des Bords de Scènes

UNE NOUVELLE ANDALOUSIE…

Sur le seuil d’une nouvelle aventure artistique et culturelle à mener, point de nostalgie sinon de la fierté et de la reconnaissance à tous ceux qui ont consacré leur énergie pour servir notre idéal commun du vivre ensemble. C’est à travers l’espace et le temps offerts aux multiples artistes qui ont accompagné notre parcours, lors de tous ces rendez-vous publics, toutes ces années, que nous avons questionné le monde qui chemine péniblement. Dans l’équipe des Bords de Scènes, nouvel Établissement Public, vous retrouverez nombre de mes collègues que vous connaissez bien et dont la motivation reste intacte, pour vous offrir toutes les rencontres artistiques auxquelles vous aspirez toujours. Il est donc question d’altérité, lorsque, pousser la porte du théâtre nous invite à la découverte d’ailleurs, d’autres cultures, d’autres mondes à partager et à comprendre. Nancy Huston nous dit que, pour elle, la littérature (comme pour nous la culture, ndlr) c’est aider les gens à s’identifier à quelque chose qui ne leur ressemble pas. Et l’histoire ancienne nous le rappelle, entre François Ier et Soliman le Magnifique qui conclurent une alliance diplomatique dans laquelle la protection des religions fut une réalité, comme les échanges culturels et artistiques furent fructueux. Cela dura trois cents ans. Plus loin encore, au huitième siècle d’avant l’Espagne, Al Andalus dans son rayonnement culturel fut d’un apport majeur pour l’humanité entière, dans la progression des sciences et le développement des Arts. Alors, rêvons d’une nouvelle Andalousie,
d’une nouvelle République des Arts, qui saurait accompagner l’idéal des artistes et la foi dans le citoyen éclairé. Envers et contre
tous les obscurantismes. C’est sans doute ici entendre Miguel
De Cervantès à travers son personnage de Quichotte l’insoumis, qui décide de s’élever contre la médiocrité du monde pour le transformer en épopée lyrique, ou bien encore Bertolt Brecht qui compte bien trouver la voie de la justice des hommes en donnant
la parole au peuple dans son Cercle de craie… tout ceci, dans le « roman des romans » comme dans le profane du théâtre. Donnons-nous donc, à l’occasion de la cinquantaine de rendez-vous de cette saison, le plaisir de côtoyer des rives musicales lointaines, l’altitude des philosophes, la performance
des circassiens ou des chorégraphes, l’outrance du théâtre, la poésie du baroque… Bonne saison à tous.
_

Michel Leprêtre,
Président de l’Établissement Public Territorial
Grand-Orly Seine Bièvre

La plaquette de la programmation de saison que vous avez entre les mains reflète deux éléments. Le premier illustre le travail d’une équipe pour proposer des spectacles de qualité pour tous les publics, et donne à voir l’engagement des professionnels dans une dynamique culturelle reconnue. Chacune et chacun peut apprécier cette ambition. Le second élément relève d’une volonté des élus de mener des politiques publiques culturelles, à travers des orientations et des moyens qu’ils décident d’y consacrer. Les équipements culturels qui étaient hier directement gérés par les communautés d’agglomération dépendent désormais du Territoire (EPT) dans le cadre de la loi NOTRe. Comment les choses vont se travailler demain ? Comment vont-elles évoluer ? Les maires sont pleinement impliqués dans ces débats, et rien ne se fera sans eux et donc sans vous ! La poursuite des politiques et manifestations culturelles en dépend. J’y suis personnellement très attaché. Je vous souhaite une très bonne saison culturelle 2016-2017 !

Robin Reda,
Maire de Juvisy, Président de l’EPIC Les Bords de Scènes

La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert disait André Malraux. S’il est vrai que la création culturelle doit perpétuellement se renouveler, bousculer les codes et les habitudes, nous avons cependant ici, sur ce territoire, un héritage fort : l’amour de la culture pour tous et par tous ! La saison culturelle 2016-2017 sera celle qui aura porté sur les fonts baptismaux Les Bords de Scènes, notre organisme de programmation culturelle. Établissement unique et novateur, celui-ci proposera chaque année une offre culturelle locale de qualité au sud de Paris. Qu’en un lieu, qu’en un jour, un seul fait accompli, tienne jusqu’à la fin le théâtre rempli… Pas de doute, nous ferons mentir Boileau ! En un lieu, nous en aurons 5, lorsque les travaux de l’Espace Jean-Lurçat seront
terminés en septembre 2017 ! En un jour, nous aurons tout un calendrier de rendez- vous artistiques ! Un seul fait accompli, c’est bien peu car notre programmation est un grand éventail d’expressions culturelles diverses. Quant à la certitude de remplir nos salles de spectacles, il n’en tient qu’à vous… Théâtre, concerts, spectacles tout public, one man show, retrouvez dans ce guide tout ce qui vous permettra de voyager, de vous interroger, de vous bousculer ou simplement de vous divertir tout au long de l’année.