COMPAGNIE L’ART MOBILE
Créé en 1994, L’art mobile est aujourd’hui un compagnonnage d’artistes et de techniciens passionnés. La compagnie essonnienne mène un projet fondé sur la création de spectacles, la diffusion de ses créations, la sensibilisation des publics et l’appropriation des oeuvres et de l’activité artistique par les populations.

Après avoir accueilli Mutin en 2014 dans le cadre d’un soutien en coproduction, nous pérennisons la collaboration en recevant la compagnie en résidence pour la création de leur prochain spectacle Le Cercle de Craie Caucasien de Bertolt Brecht. Fortement impliquée dans le travail artistique et culturel sur les territoires dans lesquels ils s’installent, la compagnie mènera des actions culturelles avec des élèves de collège. Elle proposera également un temps de découverte et de pratique théâtrale en lien avec la richesse du travail créatif de leur spectacle.

FLAVIA TAPIAS / GRUPO TAPIAS
Flávia Tápias est une chorégraphe brésilienne que nous accompagnons depuis plusieurs saisons. En 2014, elle présentait Abundancia puis Sei coisas lindas de ti / Dis-moi de belles choses de toi, reçue dans le cadre d’une résidence de création (avec la ville de Paris) en 2015. La danseuse-chorégraphe a également investit le territoire par des actions locales de stages, de rencontres et de restitutions notamment avec l’association Mita Mita, ou encore lors des Hors d’OEuvres en 2013 et 2015.

Cette saison, elle revient avec deux nouvelles propositions : Creme Do Céu, une création jeune public présentée lors des Rencontres Essonne Danse et Dobras, une pièce de danse contemporaine sensible et inspirée ; deux temps forts autour de l’énergie du mouvement et de l’engagement corporel au service d’un propos sans cesse renouvelé.

LA COMPAGNIE DES DRAMATICULES
La collaboration avec la compagnie a débuté en 2012, avec l’accueil du spectacle Richard III de William Shakespeare, et la mise en place d’actions de sensibilisation sur le territoire, dans les lycées…
En 2013, le spectacle Le Horla de Guy de Maupassant a été l’occasion de nouveaux échanges avec les Juvisiens et les Athégiens, puis Ubu Roi d’après Alfred Jarry en 2015. La compagnie a également animé un stage de pratique théâtrale, une projection-rencontre du film documentaire Looking for Richard d’Al Pacino et une petite forme théâtrale Les Monstres, proposée en appartement.

Ce lien est renforcé par l’accueil d’une résidence de trois saisons, débutée en septembre 2015. La saison dernière, Les Dramaticules ont donné une conférence-spectacle La Face cachée du plateau, l’occasion de découvrir le théâtre, la technique et la mise en scène, par une approche ludique depuis les coulisses. Elle a également prolongée les rencontres en proposant deux lectures de Pinocchio et des Contes Merveilleux d’Andersen, chez des particuliers et en centre social.

Cette saison, la compagnie dévoilera sa nouvelle création pour laquelle nous apportons un soutien en coproduction : un Don
Quichotte, assurément épique, dans le fond comme dans la forme…